Communiqués de presse

Contenu

Test des sirènes d’alerte sur le site de dépôt d’hydrocarbure de Mont-de-Marsan

 

Un exercice de sécurité civile se déroulera le mardi 29 janvier 2019 de 10h00 à 11h30 sur le site de dépôt d’hydrocarbure de Mont-de-Marsan (Société Pétrolière de Dépots).

Cet exercice vise à tester la chaîne d’alerte (tests de fonctionnement des sirènes) en cas d’évènement sur ce site ainsi que le déclenchement des dispositifs d’organisation et d’intervention des secours.

 

Lors de cet exercice, 2 sirènes retentiront :

  • une première sirène retentira à l’intérieur du site pour signaler, aux agents y travaillant, le déclenchement du « Plan d’Opération Interne » dit POI. Cette sirène pourrait être perçue par les riverains.

    Le POI est un plan de secours pour l’intérieur de l’établissement, élaboré, rédigé et mis en oeuvre par l’industriel. Ce plan est imposé aux installations SEVESO et définit les méthodes d’organisation, les méthodes d’intervention et les moyens nécessaires à mettre en œuvre progressivement en fonction de l’évolution de la situation. L’objectif du POI est de faire face à un accident et de protéger le personnel, les biens et l’environnement de l’établissement. Il doit être mis à jour et testé au maximum tous les 3 ans.
  • une deuxième sirène, plus forte, retentira sur le site pour signaler, aux agents y travaillant mais surtout aux riverains, le déclenchement du « Plan Particulier d’Intervention » dit PPI. Cette sirène est perceptible dans un rayon d’environ 250 mètres autour du site.

Lors de cet exercice, cette sirène rappelle aux riverains leur proximité avec un site industriel. En situation « hors exercice », cette sirène les informe d’un potentiel danger lié à un évènement majeur au sein du site (incendie, pollution, risque d’émanation de gaz nocifs).

Le PPI définit les moyens de secours mis en œuvre et leurs modalités de gestion en cas d’accident dont les conséquences dépassent l’enceinte de l’installation. Il permet de définir un périmètre de protection des populations, d’identifier les populations fragiles (crèches, écoles, maisons de retraites, établissements de santé…), d’alerter et informer, de mettre en place des mesures de protection de la population (évacuation, mise à l’abri, confinement). Il est élaboré par le préfet du département, qui prépare les mesures de protection, la mobilisation et la coordination de tous les acteurs concernés (exploitant du site, communes concernées ou à proximité et l’ensemble des services d’urgence et de l’État). Il doit être mis à jour et testé au maximum tous les 3 ans.

Cet exercice n’entrainera pas de déploiement d’unités d’intervention des forces de l’ordre et de secours autour du site. Aucune gène pour la circulation n’est à prévoir.

Aussi, le préfet appelle les riverains, qui se trouveront à proximité du site dépôt d’hydrocarbure de Mont-de-Marsan au moment de l’exercice et qui entendraient les sirènes, à ne pas diffuser de fausses informations sur les réseaux sociaux.