Communiqués de presse

Contenu

Prévention et gestion des impacts sanitaires et sociaux liés aux vagues de froid

 

La veille saisonnière hivernale a commencé officiellement le 1er novembre pour une durée de 5 mois. Un suivi quotidien des prévisions météorologiques permet au préfet d’adapter la réponse aux besoins de protection de la population y compris par la mobilisation de gymnases et locaux collectifs d’hébergement en période de grand froid.

Le dispositif hivernal en faveur de l’hébergement des plus démunis se traduit dans le département des Landes par :
• la mobilisation de 119 places d’hébergement d’urgence, dont 19 ouvertes spécifiquement durant la période hivernale,
• un renforcement des moyens humains du 115,
• le financement pérenne de 100 places d’hébergement d’urgence (soit une création de 9 places par rapport à l’hiver 2018/2019)
• le déploiement de maraudes chargées de repérer les personnes dans la rue et d’accompagner les plus fragiles,
• le fonctionnement et l’ouverture amplifiée d’accueils de jours.

Les services de l’Etat, les professionnels et bénévoles se mobilisent pour venir en aide à ces publics, les mettre à l’abri et engager un travail d’évaluation sociale et d’accompagnement.

L’aide financière de l’Etat attribuée aux opérateurs associatifs et collectivités mobilisées dans le cadre de l’hébergement d’urgence est de 1 114 763 € en 2019.
Par ailleurs, grâce à l’action du service intégré d’accueil et d’orientation (SIAO), des associations du champ hébergement-logement et des bailleurs sociaux, la stratégie impulsée par l’Etat du plan « logement d’abord » vise à accompagner les personnes à la rue ou en situation de mal-logement vers des solutions durables.

Une enveloppe annuelle de 4 175 000 € se trouve consacrée à la mise en œuvre de cette politique prioritaire.