Connaissance et cartographie des risques dans les Landes

Contenu

Littoral

Le département des Landes est concerné par 3 types de risques littoraux.
8 communes littorales ont un Plan de Prévention des Risques Littoraux en élaboration.



  • LE RISQUE DE SUBMERSION MARINE

Sur demande de la DDTM des Landes, le Centre d’Etudes Techniques de l’Equipement (CETE) du Sud-Ouest a réalisé une étude concernant l’évaluation du risque de submersion marine sur le courant de Mimizan, Contis, Soustons, Bourret et Boudigau. Le courant d’Huchet n’a été pris en compte car aucun enjeu n’y a été recensé.

Cette étude est basée sur une approche statique du phénomène de submersion marine, soit la comparaison du niveau des plus hautes eaux marines avec la topographie du secteur étudié.

La cartographie réalisée par le CETE permet de définir les zones d’aléa avec une certaine imprécision due à la méthodologie d’étude. En effet, la topographie du site est basée sur un modèle numérique de terrain de maillage de 5 m mais avec une précision verticale variant de 10 cm à 1m. Aucun levé topographique de terrain n’a été réalisé sur le secteur.

Cette étude finalisée en avril 2010 a été présentée aux élus en juillet 2010.
Un dossier d’information sur ce risque a été adressé aux communes en décembre 2010.
Ces documents communaux sont consultables par le biais du menu déroulant, situé en bas de page et accessible par le lien suivant [1].

Ces études seront affinées dans le cadre des Plan de Prévention des Risques Littoraux qui ont été prescrits sur 8 communes des Landes le 28 décembre 2010.





  • LE RISQUE DU RECUL DU TRAIT DE COTE

Un atlas de l’aléa érosion de la côte sableuse aquitaine est en cours d’élaboration par l’Observatoire du littoral Aquitain.

Il a pour objectif d’apporter une connaissance globale des processus côtiers en cours et prévisibles pour guider les choix d’aménagement du territoire.

Les premières données sont disponibles sur le site du Groupement d’Intêret Public (GIP) littoral Aquitain.

Dans le cadre de la stratégie régionale de gestion du trait de côte, le Groupement d’Intêret Public (GIP) littoral Aquitain a lancé une étude, actuellement en cours d’élaboration, qui a pour objectif d’identifier les sites sensibles et de définir une stratégie de gestion à l’échelle du littoral Aquitain.

Cette étude devrait amener à l’élaboration d’un guide qui fournira aux collectivités littorales un ensemble de méthodes communes, spécifiques à l’Aquitaine, constituant une aide à la décision.

Le site du Groupement d’Intêret Public (GIP) littoral Aquitain permet d’en savoir plus sur la stratégie régionale de gestion du trait de côte.

Pour plus d’information sur le littoral aquitain.





  • LE RISQUE AVANCÉE DUNAIRE

Il se traduit dans les Landes par un ensablement par action du vent des constructions de pied de dune. Il est traité de manière localisée par un rejet du sable et une fixation de la dune.

[1 Pour accéder aux documents d’informations communales, sélectionner la commune dans le menu déroulant

 
 
 

SOORTS-HOSSEGOR